L’assec : une opportunité pour réaliser des travaux d’entretien d’envergure au sein de la RNN de l’Etang de la Horre

Curage du chenal du bassin sud © CEN Champagne-Ardenne
27 Septembre 2019

La mise en assec de l’Etang de la Horre a permis de réaliser des travaux d’entretien dans et autour de l’étang.

Des travaux de terrassement, de curage des poêles et des chenaux de vidange ont été effectués par des professionnels dans les zones ayant subi un envasement important.

Dans un deuxième temps, une opération d’élimination d’environ 4 hectares de saulaies a été engagée : arrachage des saules et un enfouissement des rémanents à proximité. Deux hectares de roselières ont été broyés afin de diversifier leur structure.

Enfin des travaux d’agrandissement d’une mare, véritable réservoir biologique pour l’étang, ont également été effectués.

 

 

Ces différents travaux ont pour objectif de rétablir une dynamique favorisant le retour de la biodiversité et une meilleure fonctionnalité de l’étang.

Arrachage des saulaies © CEN Champagne-Ardenne
Enfouissement des rémanents © CEN Champagne-Ardenne

 

A lire également

  • Un vrai travail d'équipe © CEN Champagne-Ardenne

    Pêche de l’Etang Neuf à la RNN de l’Etang de la Horre

    Le 15/11/2019

    Ce 6 novembre 2019 s’est déroulée la pêche de l’étang Neuf. Plus d’une tonne de poissons a été péchée puis récupérée par la pisciculture du Moulin de Voulpaix.

     

  • Les Réserves naturelles, efficaces pour éviter la...

    Le 28/10/2019

    Une étude publiée en septembre 2019 par Réserves naturelles de France et une équipe de scientifiques confirme l’effet positif des Réserves naturelles sur la préservation des oiseaux. Alors que les populations d’oiseaux communs ont baissé en moyenne de 6,6% sur le territoire métropolitain entre 2004 et 2018, elles augmentent sur la même période de 12,5% dans les Réserves naturelles.

    Le Pic noir est l’espèce qui s’en sort le mieux en réserve (effectifs qui ont triplé). Hors des réserves, cette espèce voit ses effectifs stagner.