Rempoissonnement de l’Etang de la Horre

Lâcher de carpes dans le bassin sud © CEN Champagne-Ardenne
28 Février 2020

Le 22 janvier, nous avons procédé au rempoissonnement de l’étang de la Horre avec la pisciculture Schambion. Au total 2,5 tonnes de poissons ont été réparties dans les deux bassins de l’étang. Quatre espèces ont été sélectionnées : gardons, carpes, brochets et tanches.

Afin de vérifier le poids total exact de chaque espèce, les poissons ont été pesés à l’aide de bassines. Ils ont ensuite été relâchés dans l’étang au niveau de la digue centrale. Une équipe de l’Office Français de la Biodiversité était également sur place afin de contrôler l’absence d’espèces exotiques envahissantes parmi les poissons relâchés.

 

 

 

L’objectif de ce rempoissonnement est de mettre en place une gestion piscicole extensive et écologiquement équilibrée. La présence de géniteurs des différentes espèces sélectionnées va permettre une recolonisation naturelle de l’étang.

Un grand merci à l’ensemble des personnes présentes !

Remplissage d'une bassine de brochets © CEN Champagne-Ardenne

 

Transport des bassines jusqu'au centre de la digue centrale © CEN Champagne-Ardenne

 

A lire également

  • Fête de la Grue 2020

    Le 08/10/2020

    A l’occasion de la Fête de la Grue et de la migration, le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne organise deux sorties totalement gratuites afin d'observer le coucher des Grues sur la Réserve Naturelle Nationale de l’étang de la Horre.

    Les 20 et 22 octobre à partir de 17h30, le gestionnaire de la Réserve vous accueillera afin de découvrir les multiples espèces d’oiseaux qui fréquentent l'étang et bien entendu, de venir observer la star locale de la saison automnale !

  • © Roger GONY

    Le Conseil scientifique du CENCA sur la Réserve

    Le 29/07/2020

    Vendredi 24 juillet, le Conseil scientifique du CENCA s’est réuni sur la RNN de l’Etang de la Horre.

    L’objectif de cette sortie terrain était de discuter concrètement de la gestion globale des étangs, des niveaux d’eaux et des habitats périphériques.

    Ce fut notamment l’occasion de se rendre compte des résultats prometteurs, des travaux d’arrachages de Saules engagés durant l’assec de 2019.